Kengo et sa fille cités dans une affaire de spoliation d’immeuble

actualite.cd

COMMUNIQUE DE PRESSE 

Le président du Sénat KENGO wa DONDO et sa fille Marie Claire impliqués dans une scabreuse affaire de spoliation d’immeuble, la succession Edindali en appelle à l’opinion publique et au Chef de l’Etat…

La succession André-Marie EDINDALI tient à alerter l’opinion publique tant nationale qu’internationale de la forfaiture à laquelle se livre le Président du sénat Kengo wa Dondo et sa fille Marie Claire Kengo. Personne n’y croirait qu’après avoir exercé les plus hautes fonctions du pays, que le Président du sénat Kengo wa Dondo, au soir de sa vie et de sa carrière politique, pourrait tremper dans une scandaleuse affaire orchestrée par sa fille, qui a tout d’une occupation illégale d’immeuble d’autrui.

En effet, il s’agit de l’immeuble PHARISRA, situé au numéro 23 bis du croisement des avenues du Stade et Bonga, quartier Matonge dans la commune de Kalamu. L’immeuble en question appartient au feu André-Marie Edindali tel qu’attesté par le premier certificat d’enregistrement établi sur l’immeuble en janvier 1966. Le défunt André-Marie, étant actionnaire majoritaire de la PHARISRA, avait installé le siège social de cette société dans ledit immeuble. A ce jour, les descendants de Monsieur Edindali multiplient les efforts pour récupérer l’immeuble mais en vain. Et pour cause, Madame Marie-Claire Kengo, par des montages juridiques frauduleux, prétend que cet immeuble appartient à son père. Avec la bénédiction de son père et usant de trafic d’influence, Mme Marie claire Kengo occupe sans titre ni droit cet immeuble dans lequel elle a installé des policiers commis à la garde de son père et fait louer l’immeuble à plusieurs exploitants commerciaux avec la complicité d’un certain Koroyonwa Gwalo. La famille André-Marie Edindali n’entend pas se laisser faire !

En date du samedi 26 mai 2018, faisant suite à la réquisition de force du Bourgmestre de Kalamu et à l’ordre de mission du Commissaire Provincial de la Police-ville de Kinshasa aux fins de déloger tous les occupants illégaux, les éléments de police commis à cette mission ont rencontré une résistance de la part des éléments armés présents sur les lieux. Afin d’éviter un bain de sang, les éléments du Commissariat provincial ont dû se retirer.

C’est donc en sa double qualité de liquidateur judiciaire de la Succession André-Marie Edindali  et de la PHARISRA Sprl que Monsieur Jean-Pierre Edindali en appelle au Chef de l’Etat, Magistrat suprême, au Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière de Lutte contre la corruption et aux autorités judiciaires du pays, afin de mettre fin à cette forfaiture du clan Kengo et de rétablir la succession André-Marie Edindali dans ses droits.

La Succession André-Marie EDINDALI

Leave a comment

Your email address will not be published.


*