Sénat : les indemnités de sortie au cœur d’une controverse

Le président du Senat congolais, Léon Kengo Wa Dondo lors de l’ouverture de la session parlementaire ordinaire le 15/03/2014 au palais du peuple de Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Faut-il payer les indemnités de sortie aux sénateurs et aux membres de leurs cabinets? La question est au centre d’une controverse au sein de la chambre haute du Parlement.

Flore Musendu, rapporteur du bureau du sénat, a affirmé jeudi 7 mars au Palais du peuple que les sénateurs et le membre des cabinets ont tous déjà perçu leurs indemnités depuis 2013 à travers le crédit véhicule.

« Des dispositions ont été prises avec notre banque classique de ce temps, la Biac, aux fins de couvrir ces indemnités de sortie par des crédits véhicules. Ces crédits ont été alloués aux sénateurs et aux membres des cabinets du bureau en 2012-2013 », a affirmé le rapporteur.

Flore Musendu ajoute que la part de paiement relatif au personnel de cabinet n’avait pas encore été couverte par le gouvernement à cette époque.

Le rapporteur du Sénat a précisé qu’étant de la législature 2007-2012 ces sénateurs et membres des cabinets du bureau ne pouvaient pas bénéficier deux fois de suite des indemnités de sortie.

« Est-ce qu’en 2017-2018, il y avait lieu d’avoir un autre paiement ? », s’est interrogé Flore Musendu qui a répondu par la négative, évoquant la réponse du gouvernement qui aurait dit qu’« on ne peut pas payer une  deuxième fois ces indemnités de sortie ».

Le 4 février dernier, les assistants parlementaires de la dernière législature avaient réclamé le paiement de leurs indemnités de sortie et leurs salaires de novembre 2018 et février 2019. Ils avaient adressé pour cela une lettre au président de la République

Leave a comment

Your email address will not be published.


*