RDC : trois propositions de Patrick Onoya à Félix Tshisekedi pour booster le développement

[POINT DE VUE] – Le président de la Chamber of Business Connexion (CBC), Patrick T. Onoya a formulé trois principales recommandations au chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi pour booster le développement socio-économique de la Rd Congo. Il part de la définition des principes à intégrer dans la politique gouvernementale, avant de préconiser la mise en place de deux ministères innovants et il termine par la nécessité pour le futur gouvernement d’appliquer des principes du Management par objectif (MPO).

____________________________________________________________________________________________________________________________

RECOMMANDATIONS DE LA CBC ADRESSEES A MONSIEUR FELIX-ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO CONCERNANT LE FUTUR GOUVERNEMENT DE LA RDC

RECOMMANDATION N° 1

Dans la politique gouvernementale à mettre en place par le futur gouvernement pour booster la croissance et le développement rapide de la RDC, la Chamber Of Business Connexion en sigle CBC recommande à ce dernier de retenir les trois principes suivants :

  • Premier principe :

« L’agriculture, fer de lance de la croissance et du développement de la République Démocratique du Congo ».

Par conséquent, décréter les années 2019, 2020 et 2021 « Années Agricoles ».

  • Deuxième principe :

« Toute politique gouvernementale de création rapide de richesse et des emplois doit se faire avec l’implication du secteur privé ».

Avec pour conséquence, la distinction nette des stratégies gouvernementales concernant l’investissement productif et l’investissement social.

  • Troisième principe :

« La migration progressive de la politique de mobilisation de l’épargne publique, traditionnellement, basée sur les recettes fiscales vers une mobilisation de l’épargne nationale basée sur le développement du secteur bancaire congolais. »

RECOMMANDATION N° 2

L’application du concept de l’innovation organisationnelle au niveau de la composition du futur gouvernement afin de la rendre beaucoup plus agressive face aux défis majeurs de la RDC, à savoir : la pauvreté, le chômage, le sous-développement, pour ne citer que ceux-là.

La CBC propose donc, l’existence des deux ministères innovants suivants :

  • Primo :

« LE MINISTERE DE L’INVESTISSEMENT, DE L’ENTREPRENARIAT ET DE LA BONNE GOUVERNANCE » dont la mission principale sera la mise en application des stratégies gouvernementales visant à promouvoir et développer l’investissement productif en RDC, et par conséquent, la création des emplois et des richesses en s’appuyant sur le secteur privé.

Patrick Onoya : « la RDC n’a pas à réinventer la roue pour promouvoir les PME »

  • Secundo :

« LE MINISTERE DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DU PROGRES SOCIAL » dont la mission principale sera l’application des stratégies gouvernementales, le suivi de l’exécution des projets/programmes prévu dans le budget de l’Etat concernant l’investissement social (en particulier la Santé et l’Education), la mobilisation des fonds sociaux ainsi que la mise en place d’un cadre incitatif a l’investissement productif.

RECOMMANDATION N° 3

La CBC recommande au futur gouvernement l’application des principes du Management Par Objectif (MPO) visant à mettre en place un mécanisme de motivation des ministres du Gouvernement sur base de la réalisation de leurs assignations afin de ramener ses derniers à la définition fondamentale du terme « Ministre », c’est-à-dire « Serviteur » et dans ce cas précis « Serviteur du Peuple ».

Ainsi, le peuple congolais sera heureux de connaitre périodiquement :

  • Qui est le ministre du gouvernement qui a reçu le « Prix de l’Excellence » pour avoir été au mieux au service du peuple congolais durant une période donnée ;
  • Mais aussi, la CBC propose l’existence d’un « Prix de la Bonne Gouvernance» afin d’identifier les ministres du gouvernement qui auront le plus incarnés le « Changement » à travers leur « Intégrité » dans le service rendu au peuple.

De cette manière, pensons-nous a la CBC, il sera possible d’espérer un quelconque changement en RDC.

Je vous remercie.

Patrick T. ONOYA

Leave a comment

Your email address will not be published.


*