Invalidations des députés : « Il y a eu des choses inacceptables » Félix Tshisekedi

Image d'illustrations

Le président Félix Tshisekedi juge inacceptables certains arrêts de la Cour Constitutionnelle invalidant des députés nationaux. Le président l’a dit ce samedi 29 juin lors d’une interview à RFI et France 24. 

Félix Tshisekedi précise par ailleurs que sa rencontre du 17 juin avec le président de la Cour constitutionnelle n’avait pas pour objectif d’orienter la justice.

« Je ne dois pas m’immiscer dans le fonctionnement de la justice. La justice doit être indépendante, elle ne doit pas subir des pressions. Lorsque j’ai reçu le président de la Cour Constitutionnelle  c’était pour en savoir plus sur ces arrêts qui étaient pour certains scandaleux. Et j’ai eu les explications qu’il fallait. Je fais ma part de ma façon de voir les choses parce qu’après tout je suis aussi un citoyen. J’ai eu la réponse qu’il fallait, c’est-à-dire, il y a au sein même de la Cour constitutionnelle, une procédure en réparation d’erreurs matérielles comme ils disent. Il y a eu des choses inacceptables », a déclaré Félix Tshisekedi.

Une trentaine des députés dont 23 de la plateforme Lamuka ont été invalidés par la Cour dans le cadre du contentieux électoral. Par ailleurs, aucun député du parti présidentiel, l’UDPS, n’a été invalidé. Les décisions de la chambre spéciale mise en place pour statuer  sur les recours en erreur matérielle sont toujours attendues.

Fonseca Mansianga

Leave a comment

Your email address will not be published.


*