2016 : la MONUSCO renforce sa Police à Kinshasa

monuscoKinLa montée de la fièvre dans les états-majors politiques à l‘approche de la fin du second et dernier mandat de Joseph Kabila ne serait pas étrangère à ce rééquilibrage qui coïncide avec le démarrage des activités opérationnelles d’UNPOL.

Dans le cadre du équilibrage de ses effectifs sur l’ensemble du territoire de la RD Congo, la Police MONUSCO renforce sa présence à Kinshasa, suite à la réouverture du secteur Unpol et au démarrage des activités opérationnelles depuis le mardi 27octobre courant.

Ce renforcement de la présence de la Police Monusco à Kinshasa intervient alors que la tension monte de plus en plus dans les états-majors des partis politiques à l’approche de la fin du second et dernier mandat de Joseph Kabila à la tête du pays et pendant que le pouvoir en place envisage aussi d’organiser un référendum qui ouvrirait la voie à la modification de la Constitution actuelle. L’objectif visé à travers une telle démarche étant de permettre à l’actuel Chef de l’Etat de briguer un troisième mandat, au risque de faire plonger le pays dans un nouveau cycle de violences, comme l’ont démontré les émeutes qui ont paralysé la capitale congolaise en janvier de l’année en cours suite à un appel de l’Opposition.

L’Opposition congolaise étant déterminée à barrer la route à toute tentative de violation de la Constitution actuelle, de nombreux observateurs présagent de 2016 une année très difficile pour la RDC sur le plan politique. Et pour ne pas être prise de court par d’éventuels dérapages, la Monusco qui connaît très bien le Congo et les Congolais ne fait pas mal de surfer sur le tableau de la prévention en renforçant les effectifs de sa Police à Kinshasa.

Réduite à une antenne, après la reconfiguration à l’Est de la RDC, les responsables de la composante Police renforcent, avec l’accord de la mission, la présence des policiers de la MONUSCO dans la capitale congolaise.

Signalons par ailleurs que l’adjoint au chef de la composante Police MONUSCO, le colonel Tabasky Diouf, a procédé, le mardi 27 octobre 2015, à la remise de la médaille des Nations Unies à 134 éléments de l’unité de la Police constituée d’indiens (lndfpu-2) basée à Beni, au Nord-Kivu. La cérémonie s’est déroulée en présence des autorités administratives, de la police nationale congolaise et de la MONUSCO de la ville de Beni.

Durant une semaine, les équipes conjointes pour la mise en oeuvre de la stratégie opérationnelle intégrée de lutte contre l’insécurité à Beni et Oïcha, ont poursuivi leurs patrouilles régulières de sécurisation.

Les émeutes de janvier dernier à Kinshasa étant encore fraîches dans la mémoire collective, le renforcement de la présence de la Police de la Monusco dans la capitale congolaise est de nature à rassurer les paisibles citoyens et tous ceux qui redoutent des dérapages alors que la tension monte sur le plan politique.

Par GKM

Leave a comment

Your email address will not be published.


*