Kasaï-Oriental/Gouvernorat : « On a déshabillé saint Paul pour habiller saint Pierre » (Tribune de Hyacinthe Bonso)

Le Boulevard Laurent Désiré Kabila dans la Commune de Diulu, ville de Mbuji-Mayi (Kasaï Oriental).
 
7SUR7.CD

C’est avec joie et ferveur que la population du Kasaï Oriental avait accueilli l’arrivée de Jean Maweja Muteba à la tête de cette province. Cela avec espoir de voir les choses changer et aller de l’avant…

Mais fort malheureusement pour la majorité de cette population aujourd’hui, l’homme qu’on a appelé le libérateur n’a pas su jouer son rôle comme on l’attendait. pour certains « on a déshabillé saint Paul pour habiller saint pierre ».

Qu’est-ce qui manque à l’homme ? Est-ce une vision ? Est-ce une compétence ?  On ne sait jamais…

La grandeur c’est aussi savoir reconnaitre son erreur…

Nous peuple du Kasaï avions commis l’erreur d’être fanatiques en lieu et place de voir compétences et aptitudes…Est ce parce qu’on était pressés de voir le changement ? Possible !!!

L’UDPS manque-t-elle des têtes ? Je ne pense pas à mon avis.

Est-ce un trafic d’influence ? Possible !!! On a voulu récompenser les personnes qui ont souffert et dépensé pour le parti, en oubliant qu’il n’est pas donné à tout le monde de diriger, à chacun son rôle…

La plus belle femme au monde ne donne que ce qu’elle a dit-on…

Nous serons ingrats si nous déclarons qu’il n y’a pas de compétence dans le fief de certains ministres de ce gouvernement, mais peut-être c’est la tête qui bloque…

Nous remarquons que certains donnent le meilleur d’eux-mêmes

À mon avis, le gouvernement Maweja a donné le meilleur de lui, mais le produit devient amère et difficile à avaler, bien que tout ne doit pas être fait au même moment, mais même le peu qui devrait être fait, le peuple ne le voit pas. Vous avez fait le nécessaire et selon vos limites.

Savoir reconnaitre ses limites, c’est le signe d’une grandeur.

À l’Assemblée provinciale de jouer son rôle sans complaisance, ni pression extérieure face à l’inaction du gouvernement MAWEJA

Si au sein de l’UDPS il n’y a pas d’ambitieux, on peut puiser même ailleurs, et je serais heureux si on puise dans la jeunesse, car il y’a du potentiel.

Hyacinthe Bonso, Coordonnateur de la Voix des Jeunes et Étudiants Congolais pour le Changement, VJECC/Kasaï Oriental

Leave a comment

Your email address will not be published.


*