Kasaï Central : la présidence débloque 500.000$ pour les rapatriés spontanés d’Angola 

Kasaï Central

Cinq cents mille dollars américains est la somme que la présidence de la république vient de mettre à la disposition des autorités du Kasaï Central pour la prise en charge des réfugiés congolais venus d’Angola. Ils sont arrivés par vague depuis le 20 août 2019  au poste frontalier de Kalambambuji, 250 Km au sud de Kananga en territoire de Luiza. 

Le gouverneur de province Martin Kabuya a confirmé à ACTUALITE. CD avoir reçu cette somme et s’est engagé à  faciliter le plus rapidement possible le retour de ses anciens réfugiés dans leurs milieux d’origine. Ces derniers avaient fui les événements liés aux miliciens Kamuina Nsapu début 2017.

Au Kasaï, la province voisine, la situation est alarmante, par contre. Depuis le lundi dernier, les rapatriés spontanés sortis par le poste frontalier de Kamako à 150 km au sud de Tshikapa, endurent des conditions de vie précaires.  Les moyens propres que le gouverneur Pieme avait mobilisés ont tous été engloutis par la prise en charge du premier groupe des retournés. Des efforts supplémentaires de la présidence sont également attendus dans cette province.

Du 20 au 30 août dernier, 10.709 rapatriés spontanés sont arrivés à Kalambambuji au Kasaï Central. Environ 5000 ont été transportés par camion affrétés par le gouvernement provincial jusqu’à Kananga où ils vivent dans une situation désavantageuse.

Après avoir séjourné la semaine dernière à Kalambambuji, une mission d’agences du système des Nations unies a alerté, dans son rapport, les conditions préoccupantes que les rapatriés d’Angola traversent.

Sosthène Kambidi

Leave a comment

Your email address will not be published.


*