RDC : « Si rien ne peut empêcher Kabila d’être candidat en 2023, il ne faut pas oublier qu’il peut aussi être aussi candidat prisonnier de la CPI » ( Kyungu)

ACTUALITE.CD

Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza, allié stratégique de Félix Tshisekedi dans la région du Katanga, accuse le clan Kabila de bloquer la machine en envisageant le retour de l’ancien président de la République sur la scène.

« Ils ont régné pendant 18 ans. La communauté internationale se rappelle de ce que le régime sortant avait fait à un vice-président de la République pendant leur règne. Félix Tshisekedi n’a même pas encore totalisé une année à la tête du pays (…). Aussi ,dire qu’il n’y a rien qui l’empêche de revenir en 2023, mais il peut être aussi candidat prisonnier de la CPI » , a dit, ce dimanche 27 octobre 2019, le président national de l’Union des Nationalistes Fédéralistes du Congo (UNAFEC) au cours d’un meeting.

Pour lui, le bilan de l’ancien régime est sombre et ne peut permettre, dit-il, son retour aux affaires.

 » Ils disent être à la base de la gratuité de l’éducation de base. 18 ans, ils n’ont rien fait pour y arriver et ils pensent revenir au sommet de l’Etat. Avec quel bilan ? Candidat fosses communes, candidat prisonniers politiques, candidat lacrymogènes, etc. Vous n’allez plus revenir au sommet de l’Etat », a ajouté Kyungu wa Kumwanza devant les militants de l’UNAFEC et de l’UDPS et pas seulement. Des députés provinciaux de l’UDPS ont donc été présents à ce meeting qui s’est tenu à la place de la Digue, dans la commune de la Kenya .

Ce meeting intervient à un moment particulier. Les relations entre les militants du PPRD/Haut-Katanga et ceux de l’UDPS, alliés à ceux de l’UNAFEC, ne sont pas au beau fixe. Ils se sont même affrontés, vendredi dernier, lors de la visite de Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du PPRD. Celui-ci avait annoncé que son parti était non violent et qu’il  répondrait à toute provocation « coup après coup« , c’était lors de sa première matinée politique tenue à Lubumbashi.

José Mukendi, à Lubumbashi

Leave a comment

Your email address will not be published.


*