Covid-19 : à Kananga, le gouverneur Kabuya impose des amendes à tout contrevenant aux mesures d’hygiène

Photo droits tiers

Dans un arrêté daté du 21 mars 2020 et rendu public ce dimanche soir, le gouverneur du Kasaï Central, Martin Kabuya a édicté des mesures relatives à la riposte contre la propagation de la pandémie de coronavirus.

Outre les mesures annoncées par le président Tshisekedi qui sont reprises dans l’arrêté du gouverneur Kabuya, ce dernier impose un contrôle strict à toute personne qui viendrait d’une autre province que le Kasaï Central.

« Toute personne en provenance de Kinshasa, d’autres provinces ou ailleurs pour le Kasaï Central, par l’aéroport de Lungandu, la gare SNCC, les limites de la province ainsi que les postes frontaliers de Kalamba Mbuji et Muenye Mbulu, est impérativement tenue de se soumettre systématiquement au contrôle par les services attitrés, dans le but d’éviter et d’empêcher la propagation de cette pandémie en province », précise l’article 3 de l’arrêté.

Pour éviter des failles dans l’applicabilité de cet arrêté, des amendes allant de 60.000 FC à 20.000.000 FC y sont prévues à l’endroit de tout contrevenant. A titre d’exemple, le détenteur d’un night-club qui le fera fonctionner durant les 4 prochaines semaines paiera entre 200.000 FC et 20.000.000 FC tandis qu’une confession religieuse qui organisera des cultes paiera elle, entre 150.000 FC et 10.000.000 FC. Un funérarium sera sanctionné par une amende allant de 500.000 FC à 5.000.000 FC à l’opposé d’une personne physique qui, elle, versera une amende de 20.000 FC à 200.000 FC pour non-respect des dispositions de cet arrêté. Déjà ce lundi, deux pick up bondés des policiers patrouillent dans les rues de Kananga pour se saisir d’éventuels contrevenants.

Jeudi dernier déjà, le gouverneur du Kasaï Central avait annoncé les couleurs en décidant d’isoler tout cas éventuel de Covid 19 dans un centre neuropsychiatrique à 20 km au nord de Kananga.

Sosthène Kambidi

Leave a comment

Your email address will not be published.


*