Et si la tension actuelle servait la cause finale de la guerre au Congo-Kinshasa ?

 »Ils ont des yeux et ne voient pas ! »

Dès que nous perdons de vue que le Congo-Kinshasa est en guerre et perpétuellement, nos analyses de  »l’actualité » et nos luttes peuvent trahir notre étroitesse d’esprit. Nous avons un défaut.

Il peut compromettre notre devenir collectif. Dès que nous sommes focalisés sur ce que nous considérons comme des questions d’actualité, il est rare que nous prêtions attention aux formes que prennent la guerre perpétuelle que mènent les anglo-saxons et leurs proxies contre notre pays. Cela, même quand eux-mêmes disent ce qu’ils font.

Voici un exemple. A travers un tweet, Mike Hammer, dit ceci :  »Rencontre productive avec le Ministre Ruberwa. Nous avons échangé a propos du soutien de l’USAID au programme de décentralisation du gouvernement, l’environnement politique tendu actuel et des préoccupations sur l’insécurité à l’Est avec un accent sur la population de Minembwe ».

Ce tweet doit être bien lu et compris :  »Rencontre productive » de quoi ? Avec qui ? Qu’est-ce qu’est l’USAID ? Pourquoi une rencontre au moment où l’environnement politique est tendu ? Qui tend cet environnement politique ? Quel a été son rôle dans la guerre de l’AFDL ? Ruberwa appartient au RCD/GOMA. Quel rôle ce  »parti affairo-mercenaire » a-t-il joué au cours de la guerre contre l’AFDL ? Il a été et est toujours au service du  »paralytique du Rwanda ».

Dans des pays souverains tels que la Chine et la Russie, les ONG made in USA soupçonnées d’être les officines de la CIA ont été mises hors d’état de nuire. Quelles sont-elles ? L’USAID, la NED, le NDI, l’IRI en sont quelques unes. Le Congo-Kinshasa est l’un des rares pays du monde où ces ONG travaillent avec  »les politicards » et  »les ONG locales » contre les terres des ancêtres de Lumumba et les élites patriotes.

L’appauvrissement anthropologique de ces ONG et des masses populaires les conduit à se vendre à vil prix. Du moment que cela permet de se payer des vestes et des cravates et d’être classifiés parmi les hommes et les femmes d’Etat, ça passe.

Les miens et moi-même parmi nos principes celui-ci :  »Soki omoni ndoki belela » !

Les incrédules peuvent lire et s’informer. Voici quelques références sur ces ONG américaines :

  1. S. ERBS, V. BARBE et O. LAURENT, Les réseaux soros à la conquête de l’Afrique. Les réseaux d’influence à la conquête du monde, Va, Versailles, 2017. (Ce livre cite nommément certains  »politicards congolais » et certains ONG locales impliqués dans la (re)conquête de l’Afrique par  »les globalistes)
  2. C. ONANA, Menaces sur le Soudan et révélation sur le procureur Ocampo. Al-Bashir & Darfour. La contre-enquête, Paris, Duboiris, 2010, p. 464-473
  1. https://www.legrandsoir.info/venezuela-theorie-de-coups-d-etats-doux-une-pratique-paramilitaire-de-violence-et-terreur-alizo-rojo.html
  2. https://www.cairn.info/magazine-maniere-de-voir-2009-4-page-59.htm

La rencontre de l’ambassadeur américain avec Ruberwa devrait être étudiée en profondeur afin de savoir si l’un des multiples  »coups d’Etat permanents » contre le Congo-Kinshasa n’est pas sur le point d’exploser. Un peuple se levant pour se prendre en charge est toujours une menace pour  »les globalistes ». Ils connaissent ce que peut  »une pomme pourrie ». Celle du Congo-Kinshasa risque de contaminer neuf voisins. Ils ne peuvent pas l’accepter. Les apparences et la rhétorique officielle sont menteuses.

Bon ! Maintenant, serons-nous nombreux à nous informer sur les officines made in USA et nous servir de ces informations pour identifier la menace qui pèse sur notre pays en permanence. Je ne sais pas. Ce qui serait fou est de croire que son implosion et sa balkanisation ne sont plus à l’ordre du jour.

Babanya Kabudi

Génération Lumumba 1961

Leave a comment

Your email address will not be published.


*