RDC : la Ceni pose deux préalables majeurs avant de publier un nouveau calendrier électoral

Corneille Nangaa Yobeluo, président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) le 11/12/2015 lors de la réception d’un groupe d’Ambassadeurs, Envoyés spéciaux de l’Union Européenne, de l’Union Africaine et des Etats- Unis d’Amérique dans son institution. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

L’enrôlement des majeurs et le problème du fichier électoral sont les deux préalables majeurs de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) avant de publier un nouveau calendrier électoral. Le président de la Centrale électorale, Corneille Nangaa Yabeluo, l’a affirmé mercredi 16 décembre au cours d’une conférence de presse organisée au siège de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco), à Kinshasa.

«Tout le monde est d’accord, partis politiques de la Majorité comme de l’Opposition qu’on ne doit pas organiser les élections sans avoir intégré les nouveaux majeurs. Ça pose déjà un problème du fichier électoral. Pour nous, nous pensons qu’il y a déjà un consensus sur ce point et c’est sur ce point que nous commençons déjà à travailler», a déclaré Corneille Nangaa.

Dans son rapport publié en novembre dernier, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) avait préconisé l’enrôlement de nouveaux majeurs.

A l’issue de sa mission d’audit du fichier électoral, l’OIF a indiqué que plus ou moins deux millions d’électeurs sont déjà décédés.

Le président de la Ceni a indiqué que son institution n’est pas capable d’extirper ces morts du fichier électoral.

«Avoir des morts dans la liste électorale, ça biaise. Dans un pays où il n’y a pas de registres d’état civil, la Ceni n’a pas la capacité légale, ni technique d’extraire ces morts du fichier électoral», a-t-il poursuivi.

Pour Corneille Nangaa, la Ceni fait également face à la contrainte budgétaire pour organiser des élections.

Il a estimé nécessaire que la Ceni ait un éclairage net sur la question de financement des opérations électorales avant de publier un nouveau calendrier.

«Avec trois calendriers publiés et non exécutés, cela pose problème. Mais cela ne veut pas dire  que la Ceni ne va pas publie un calendrier. Même ce soir, elle est capable de publier un nouveau calendrier réaménagé», a souligné Corneille Nangaa.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*