Affaire d’un million de dollars au Sénat : la République flouée !

Affaire d’un million de dollars au Sénat : la République flouée !

Certains n’hésitent pas à crier carrément à l’arnaque. Des sources renseignent que les Sénateurs ont touché une prime pour une session pleine de 30 jours. Maïs, à peine ont-ils ouvert la session extraordinaire d’hier, que 35 minutes ont suffi pour boucler la session et retourner en vacances.

Si ce n’était que cela, les pères vénérés de la République auraient fait œuvre utile à boucler la précédente session extraordinaire dans le délai. En effet, après son vote chaotique du début août, la Chambre haute a clôturé la session extraordinaire dans la précipitation 24 hures avant date de clôture officielle.

Pourquoi n’avoir pas alors attendu le jour officiel de clôture pour corriger le vote chaotique en 35 minutes et partir paisiblement en vacances ?

Discrédit

Dans notre édition d’hier, Le Palmarès, vôtre journal préféré, a lâché un scoop dont, seul, il détient le secret.
Il s’agit d’une mascarade de deuxième session extraordinaire au Sénat, bouclée après 35 minutes et qui a permis aux sénateurs d’empocher plus d’un million de dollars.

Dans ledit article, nous avions écrit: “La situation laisse plus d’un perplexe. Lors de la convocation officielle de la nouvelle session extraordinaire, curieusement aucune voix contre, encore moins la moindre abstention ».

La République flouée

Il s’agit, comme on s’en rend compte, d’un véritable scandale qui ne peut laisser personne indifférent.
Au moment où les finances du pays sont à l’agonie en dépit des discours trompeurs sur la croissance (nous y reviendrons), au moment où le peuple croupit dans une misère noire, on ne peut laisser une minorité se remplir les poches indûment au détriment du Trésor public.

D’abord, l’argent sorti du compte du Trésor devait être distribué à tous les sénateurs mais, s’il est vrai que le quorum avait été atteint, certains sénateurs (notamment ceux de l’Opposition) ont brillé par leur absence. Ils n’ont donc pas droit à cette cagnotte. Où est passé l’argent qui leur était destiné ? Non !
On ne peut flouer la République comme si tous les Congolais étaient des canards sauvages.
Voilà pourquoi Le Palmarès va suivre cette affaire de très près, en espérant que le compte du Trésor retrouvera son dû, dans le sens d’un remboursement du trop perçu.

La situation laisse plus d’un perplexe. Lors de la convocation officielle de la nouvelle session extraordinaire, le bureau du Sénat a annoncé .un marathon de 30 jours pour prétendre qu’il fallait réexaminer la loi portant répartition des sièges pour es municipales et les provinciales, article par article.

Déjà, le prétexte était faux sur toute la ligne car, la loi au centre de la polémique institutionnelle et parlementaire, avait été analysée sous toutes ses coutures par la Chambre haute. Le problème ne se posait donc plus à ce niveau-là. Il ne se posait qu’au niveau du vote, précisément au niveau d’atteindre le quorum exigé.
A voir ce qui vient de se passer au Sénat, on est tenté de croire à une opération du chantage montée par les Sénateurs. Ces derniers semblent avoir monnayé leur participation à la nouvelle session extraordinaire.

Des estimations crédibles révèlent que plus d’un million de dollars américains seraient sortis du Trésor public en vue de rémunérer 35 minutes d’une prestation des plus controversées de l’histoire du pays.

Qui aura demain le courage de se plaindre du fait que le Trésor public soit en panne de financer le processus électoral dont le calendrier global exige la mobilisation de toutes les ressources disponibles.

Comment, par ailleurs, expliquer que lors de la seconde opération de vote, le quorum ait été plus que largement dépassé (77 voix favorable) et fort curieusement aucune voix contre, encore moins la moindre abstention.
Par LP

Leave a comment

Your email address will not be published.


*