Pour avoir contourné les stratégies du pouvoir en place : L’ASADHO salue la bravoure des Congolais

« Marches pacifiques ou pas, le président Kabila finira par partir. Ses propres erreurs occasionneront sa propre chute », a déclaré Me Jean –Claude Katende, président national de l’Association Africaine de Défense des droits de l’Homme (ASADHO) qui réagissait  au déploiement des forces de l’ordre à travers le pays pour étouffer la marche de l’opposition qui réclamait la mise en application de l’Accord du 31 Décembre 2016 afin de dénouer la crise politique qui secoue le pays.

De l’avis de Me JC Katende, les régimes dictatoriaux pourrissent souvent de l’intérieur. En s’isolant obstinément du peuple et de la communauté internationale, J. Kabila n’a plus véritablement d’appui qui soit en mesure de soutenir son régime. L’activiste des droits de l’homme doute fort que l’armée et la police puissent continuer à marcher sur les droits du peuple.

André Kimbuta et le Colonel Mwanamputu rendront compte un jour

Le weekend dernier, le parti présidentiel, le PPRD a organisé une manifestation à Kinshasa pour célébrer ses 15 ans d’existence. Cette manifestation a été autorisée par l’administration urbaine de Kinshasa. Ce qui pousse Katende à dénoncer la politique de deux poids et deux mesures du gouverneur André Kimbuta qui a interdit la marche pacifique de l’opposition.

Pour sa part, le Colonel Mwanamputu , porte–parole de la Police  a menacé de réprimer tout attroupement de plus de dix personnes.  Le président de l’ASADHO, martelant dans un ton élevé a déclaré que André Kimbuta et Mwanamputu  qui sont devenus des individus nuisibles à l’épanouissement de la vie démocratique en République Démocratique du Congo  devront un jour rendre  compte au peuple.

« Dans une république, la police doit être au service du peuple et non au service d’un régime politique. Malheureusement, le Colonel Mwanamputu est au service du président Kabila. Ce qui est dommage », regrette –t-il.
« Dans une république, les autorités politico-administratives rendent des services publics aux administrés sur base de principe d’égalité, de justice…

Kimbuta ne gère la ville de Kinshasa qu’au profit de la Majorité présidentielle dont il est membre. Ce qui est dommage. La vraie démocratie ne fonctionne pas comme ca….sauf la démocratie à la congolaise », a tancé le président de l’ASADHO. Il pense qu’il est temps d’aller aux élections pour tourner cette page sombre de l’histoire de la RDC. C’est pourquoi il a plaidé pour une république où chacun  peut jouir de tous les droits garantis par la constitution.

Par Godé Kalonji

Leave a comment

Your email address will not be published.


*