Les Etats-Unis s’inquiètent de violations des droits de l’homme aux Kasaï

Une vue de la salle de réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies. Photo ONU/Evan Schneider

L’ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, Nikki Haley, a exprimé jeudi 10 août au représentant permanent de la RDC auprès des Nations unies, Ignace Gata Mavita, les inquiétudes de son pays au sujet des rapports faisant état d’enfants soldats et de violations des droits de l’homme en RDC, en particulier dans la région du Kasaï.

Selon un communiqué de la mission des Etats-Unis à l’ONU, Nikki Haley et Gata Mavita wa Lufuta ont discuté de l’importance de mettre fin au cycle de la violence et de déterminer les auteurs des crimes.

Le même document indique que les deux ambassadeurs ont également «discuté de la situation des élections nationales en RDC, qui restent en suspens». L’ambassadrice Haley a souligné «la nécessité pour la RDC de fixer une date pour les élections dès que possible».

Leave a comment

Your email address will not be published.


*