L’UDPS accuse le gouvernement “de vouloir la déstabiliser”

actualite.cd

L’Union pour la Démocratie et le Progrès sociale (UDPS) accuse le gouvernement d’exercer des menaces à l’encontre de ses militants, notamment à travers l’agence nationale de renseignement (ANR), dans le but de “déstabiliser sa base”.

L’UDPS dénonce sans réserve, les menaces intimidations et harcèlement dont elle et ses membres sont victimes de la part du régime finissant de Monsieur Kabila qui veut torpiller les préparatifs du parti aux prochaines élections qui doivent se tenir le plutôt possible et sans lui”, déclare ce parti dans un communiqué publié le mercredi 13 décembre 2017.

Le parti d’Étienne Tshisekedi, par le biais du même communiqué, appelle à la remise en liberté de certains de ses sympathisants arrêtés. Il exige également la restitution du passeport de son secrétaire général Jean-Marc Kabund qui serait retenu à l’ANR, d’après ce parti.

Djodjo Vondi

Leave a comment

Your email address will not be published.


*