Sankuru : Lusambo redoute une attaque des miliciens sur la ville

Carte de Lusambo au Ksaï Occidental

Carte de Lusambo (Sankuru)

Une psychose a gagné jeudi 9 mars les habitants de Lusambo, capitale provinciale du Sankuru, à la suite d’une nouvelle, qui se répand, faisant état de la progression vers la ville des hommes armés se réclamant du défunt chef coutumier Kamuina Nsapu.Il y a environ trois jours, des accrochages ont en effet mis aux prises les miliciens et les forces de l’ordre, dans la localité de Bakwa Mbumba, à environ 60 kilomètres de Lusambo.

Des sources concordantes ont confirmé la panique, jeudi, dans la ville, et le déplacement de certaines personnes vers des localités plus éloignées.

«Le groupe est dirigé par un chef coutumier qui était en conflit avec un autre. [Ce chef] était parti à Kananga prendre ces miliciens pour revendiquer son autorité», a déclaré un habitant de Lusambo, joint au téléphone par Radio Okapi.

La tentative de rapprochement de deux groupes antagonistes initiée par le ministre provincial de l’intérieur n’a pas abouti. L’affrontement qui s’en est suivi entre les partisans des chefs coutumiers en conflit ont conduit à la mort d’un officier de police à Bakwa Mbumba.

«On a envoyé la police, un officier a trouvé la mort. Les militaires sont partis pour la troisième fois, et ils sont rentrés. L’officier de la police a été tué à 60 kilomètres, à Bakwa Mbuba, précisément. C’est un lieutenant bien connu et les photos de son assassinat étaient ici, et tout le monde les a vues», a rapporté cet habitant de Lusambo.

Jeudi, le gouverneur Berthold Ulungu a fait le tour de la ville, appelant les habitants au calme. Selon lui, le conseil de sécurité concocte un plan de sortie de cette situation. Ce dernier privilégie l’option consistant à envoyer à Bakwa Mbumba une délégation de chefs traditionnels négocier la paix avec leur homologue révolté.

 

Leave a comment

Your email address will not be published.


*